baisser la consommation d'énergie

Baisser la consommation d’énergie : Hellio interpelle Elisabeth Borne

A peine nommée Premier Ministre, Elisabeth Borne sait à quoi s’en tenir. Contexte géopolitique international houleux, situation économique fragile, dossiers du futur (économies d’énergie, transition énergétique, crise climatique) à rendre présents et réels grâce à une politique, on l’espère, un peu plus maîtrisée que celle des derniers mois. Le couac autour du DPE a, en effet, laissé les professionnels peu enclins à s’ébaubir naïvement devant des réformes à visée écologique mal et trop vite ficelées.

Dès le début de la campagne électorale pour la Présidentielle, Hellio, acteur essentiel du secteur de l’efficacité énergétique, a participé au débat public. Le groupe a ainsi partagé une liste de 40 propositions concrètes et à impact pour un nouveau modèle de l’efficacité énergétique. Au lendemain de la nomination du Premier Ministre, Hellio pose sur la table de travail d’Élisabeth Borne une pile de dossiers prioritaires pour baisser la consommation d’énergie.

"Si l'on veut atteindre 700 000 rénovations de logement par an, lutter contre la précarité énergétique et baisser de plus de 32,5 % notre consommation d'énergie - et notamment fossile - d'ici 2030 comme le supposent nos objectifs nationaux et européens, le compte aujourd'hui n'y est pas. L'instabilité des aides financières pour réaliser des travaux d'économies d'énergie en est une des illustrations : la crise du marché des Certificats d'Économies d'Énergie, estimés à 5 milliards d'euros de primes versées annuellement, est un des dossiers à résoudre de toute urgence par le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne. Autour de ces orientations, le groupe Hellio entend durant ce quinquennat être aux côtés des pouvoirs publics pour témoigner de la réalité du terrain, des solutions éprouvées et ainsi contribuer à l'accélération de la transition écologique et la rendre accessible à tous les Français." 
Pierre Maillard, Président Directeur Général du groupe Hellio

Baisser la consommation d’énergie : 4 priorités selon Hellio

baisser la consommation d'énergie

Selon Hellio, 4 priorités pour instaurer un nouveau modèle français de l’efficacité énergétique semblent devoir être étudiées par le nouveau gouvernement.

  • Les financements : Ré-arbitrer le niveau des aides financières dédiées aux travaux d’économies d’énergie au regard des objectifs de plus de 32,5 % de baisse de la consommation d’énergie de la France d’ici 2030.
    • Cela suppose inévitablement une réhausse de l’obligation de la 5ème période de la plus importante des aides existantes, les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) afin d’enrayer la crise de la filière, mais également de réfléchir à une loi de programmation quinquennale des aides dès 2023 pour assurer une visibilité au secteur.
  • Rénovation globale : Alors que moins de 70 000 rénovations globales des logements sont réalisées par an, le modèle économique est loin d’être suffisant.
    • Expérimenter un modèle innovant d’accompagnement et de tiers financement de la rénovation globale et performante permettrait potentiellement de changer d’échelle.
    • La réforme MonAccompagnateurRénov qui fait l’objet d’un projet de décret actuellement en cours de publication ne doit pas freiner la dynamique.
  • Formation professionnelle : Accompagner l’offre de formation professionnelle pour préparer aux métiers d’avenir et conforter une véritable filière de l’efficacité énergétique est indispensable pour faire face à la pénurie de main d’œuvre.​​​
  • Economie circulaire : Orienter le choix des artisans en faveur de matériaux et équipements vertueux issus de l’économie circulaire et des circuits courts par un taux réduit de TVA permettrait d’accélérer la décarbonation et la résilience de notre économie.

Une réflexion sur “Baisser la consommation d’énergie : Hellio interpelle Elisabeth Borne

Laisser un commentaire