Valérie Duez Ruff

Rupture conventionnelle, la meilleure option ?

La pandémie a modifié les rapports de chacun au travail, employeur ou salarié. On parle de quête de sens pour justifier de déménagements, de changements de postes et de façon très sensible, d’une hausse des ruptures conventionnelles. 

On se demande toutefois si la rupture conventionnelle est la meilleure option pour une rupture négociée du contrat de travail. Valérie Duez-Ruff, avocat en droit du travail, répond aux questions d’Anne-Sandrine DI GIROLAMO.

Valérie Duez-Ruff est diplômée d’une double maîtrise en droits français et espagnol des Universités Complutense (Madrid) et Panthéon Sorbonne (Paris I). Elle est, depuis 2001, avocate au Barreau de Madrid et de Paris. Formée à la médiation et à la négociation raisonnée d’Harvard, elle assiste ses clients, salariés et employeurs, tant dans le règlement amiable des différends qu’au cours de contentieux durs mais également dans le cadre de la rupture de la relation contractuelle.

Diplômée d’HEC Montréal de la formation « Favoriser le bien-être et l’efficacité au travail », elle intervient en qualité de conseil en entreprise, en prévention et en réaction de signaux de souffrance au travail.

Elle est également formée et habituée aux profils neuro atypiques (zèbres, hypersensibles, HPI, TDA.H, TSA..) et à leur mode de fonctionnement propre et alternatif, et notamment aux conséquences sur la vie professionnelle.

Elle s’engage dans de nombreuses actions bénévoles: Fondatrice de l’association « Moms à la Barre » dont l’objectif est d’aider les avocates mamans à concilier leur vie professionnelle et familiale, Valérie Duez-Ruff s’investit au sein de l’avocature (ancienne membre de l’Ordre des Avocats de Paris et du Conseil National des barreaux) pour un mieux-être des avocats et pour l’amélioration de leurs conditions d’exercice.

Consulter le site internet de Valérie Duez-Ruff ici.  

Laisser un commentaire