• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
(c) Canva pro
Charles Marinakis Century 21

Charles Marinakis : « Que vient faire l’Autorité de la Concurrence sur le marché de l’immobilier ? »

Charles Marinakis, Président de Century 21

La semaine a été difficile pour les acteurs des secteurs du logement et de l’immobilier. Le 2 juin 2023, le ministère du logement a pris la peine d’annoncer un partenariat entre PAP et DossierFacile. Le 5 juin Elisabeth Borne, Première ministre, annonce un plan d’actions pour le logement qui laisse dubitatifs la majorité des acteurs du logement. Enfin, le 7 juin, l’Autorité de la Concurrence a publié un avis concernant le fonctionnement du marché français de l’entremise immobilière.

Au terme de cette semaine difficile pour les acteurs des secteurs du logement et de l’immobilier, nous avons invité Charles Marinakis, Président de Century 21, à partager son point de vue sur cette actualité récente, et vous allez l’entendre, il y a matière.

Ce métier est déjà libre et les clients sont déjà libres.

Charles Marinakis, Président de Century 21

Extrait du podcast

Que vient faire l’Autorité de la Concurrence sur le marché de l’immobilier ? C’est déjà un marché qui est ultra concurrentiel. Aujourd’hui, si vous voulez vendre votre bien, vous avez le choix et toute la liberté, soit de le vendre par vous-même en le mettant sur des plateformes dédiées à cela. Vous avez la possibilité de choisir un professionnel de la transaction. Dans les professionnels, vous avez le choix de différents modes opératoires. Agences digitales, agents mandataires, agents immobiliers sous enseigne ou pas, indépendants ou pas. Et puis vous le choisirez en fonction de votre ressenti, de son professionnalisme, mais en fonction du montant des honoraires qu’il vous demandera pour accomplir la mission. Ce métier est déjà libre et les clients sont déjà libres.

Charles Marinakis, Président de Century 21

Lire aussi

Véronique Bédague : "Christophe Robert sommes la vague sur la falaise. La falaise finira par tomber."

A la suite de la présentation des conclusions du Conseil National de la Refondation Logement (CNR logement) le lundi 5 juin 2023, Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre et Véronique Bédague, Présidente-directrice générale de Nexity, se sont exprimés face à un public de journalistes curieux de les entendre réagir aux décisions prises par le gouvernement et annoncées en fin d’après-midi par la première ministre Elisabeth Borne en personne. 

Avis n° 23-A-07 du 2 juin 2023 concernant le fonctionnement du marché français de l’entremise immobilière - Extrait

À la lumière des constatations exposées dans le présent avis, l’Autorité recommande au Gouvernement d’envisager une réforme visant, d’une part, à renforcer encore la protection économique des consommateurs et, d’autre part, à assouplir les conditions d’exercice de l’activité d’entremise immobilière. Dans ce cadre, l’Autorité propose deux options d’assouplissement de la loi Hoguet. Une option n° 1 visant à assouplir les conditions dans lesquelles les professionnels de l’entremise immobilière proposent leurs services et une option n° 2 qui s’attache principalement à clarifier le périmètre de la loi Hoguet et à simplifier les conditions d’accès à la profession. Quelle que soit l’option retenue, l’Autorité propose un certain nombre de recommandations visant à améliorer l’information des consommateurs sur les prix et les conditions de vente des biens immobiliers. L’Autorité a traduit juridiquement ces recommandations en propositions de modifications législatives et règlementaires. Elles figurent en annexe du présent avis. Les recommandations de l’Autorité visent à réduire le coût des prestations de l’entremise immobilière et à en améliorer la qualité. L’Autorité estime que si les taux de commission en France étaient ramenés à la moyenne de l’Union européenne, un gain annuel de 2,9 milliards d’euros4 serait dégagé au bénéfice des ménages à nombre de transactions inchangé. Dans un contexte de forte augmentation des taux d’intérêt et d’orientation croissante des offres de biens immobiliers vers une démarche de développement durable (performance énergétique, lutte contre les gaz à effet de serre), l’option n° 1 consistant à renforcer la protection économique des consommateurs tout en assouplissant les conditions dans lesquelles les professionnels proposent leurs services paraît devoir être privilégiée. Elle contribuerait à soutenir le pouvoir d’achat et l’accès au logement.

Extrait
Anne-Sandrine Di Girolamo
Anne-Sandrine Di GirolamoFondatrice
Anne-Sandrine Di Girolamo
Anne-Sandrine Di GirolamoFondatrice
Journaliste fondateur des Ondes de l’Immo.

  • Back
  • Next

logo lodli 150Le rendez-vous hebdomadaire du média digital et podcast Les Ondes de l'Immo pour une information immobilier et logement décryptée par les décideurs influents de l'immobilier.

Nos émissions / Podcasts

Emission podcast Les Ondes de l'Immo
Emission podcast La maison de mes rêves
Emission podcast Newsroom Immo et +
S'abonner à nos émissions podcasts


Les Ondes de l'Immo

Suivez-nous sur les réseaux !

Emission Podcasts Les ondes de l'Immo
Emission Podcasts Newsroom
Emission Podcasts Les ondes de l'Immo
S'abonner à nos Podcasts
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner